Comment Font Awesome est devenu le software le plus financé sur Kickstarter

This post is also available in: English (Anglais)

Vous n’avez peut-être pas entendu parler de Font Awesome. Il s’agit d’une boîte à outils de polices et d’icônes, créée par Dave Gandy, à utiliser avec Twitter Bootstrap. Mais vous avez probablement vu leur travail partout sur Internet sans même vous en rendre compte.

Si vous ne les connaissez pas, voici quelques uns des exploits qu’ils ont réussis:

  • Font Awesome détient 20% de part de marché des sites Web qui utilisent des scripts de polices tiers sur leur plate-forme, ce qui la classe au deuxième rang après Google Fonts
  • Il s’agissait du nouveau projet open source le plus populaire de Github en 2012 et figure actuellement dans le top 10 des projets globaux.
  • Font Awesome est présent sur plus de 73 millions de sites Web. Et selon le fondateur, environ 1 nouveau site Web sur 3 utilise Font Awesome.
  • Et avec une levée de 1.076.960 $, Font Awesome est devenu le software le plus financé sur Kickstarter et dans le top 3 des projets Open source.

Il semble que Dave Gandy et son équipe savent se débrouiller plutôt bien.

Si nous sommes réalistes, très peu d’entre nous atteindront la viralité, la renommée et le succès de Font Awesome. Alors, est-ce que vous allez apprendre quelque chose d’utile en lisant comment ils l’ont fait ?

Absolument !

La bonne nouvelle, c’est qu’il existe des leçons simples et fondamentales que vous pouvez appliquer lors du lancement ou développement de votre projet et multiplier les chances que votre idée soit adoptée par d’autres.

Aujourd’hui, je vais vous montrer exactement comment Font Awesome a grandi et toucher 20% du Web afin que vous puissiez vous inspirer de cette stratégie EXACTE pour développer vos propres projets.

Vous voulez voir comment ça fonctionne?

C’est parti:

Étape 0: Devenir unique en suivant les conseils de Scott Adams

Dave Gandy a démarré Font Awesome en tant que projet secondaire. Quand il a démarré, il reconnaissait ouvertement qu’il existe de meilleurs designers et développeurs. Alors, s’il n’était pas dans le top 1% des designers et développeurs, comment a-t-il fait pour développer un projet qui s’est développé bien au-delà de ce que de meilleurs professionnels que lui font?

Il a mélangé des compétences dans lesquelles il était parmi le top 25%.

Scott Adams, l’auteur de Dilbert, a un très bon article où il explique comment développer une carrière incroyable:

«Si vous voulez une vie avec un succés moyen, cela ne demande pas beaucoup de planification. Il suffit d’éviter les ennuis, d’aller à l’école et de postuler pour des emplois qui pourraient vous plaire. Mais si vous voulez quelque chose d’extraordinaire, vous avez deux voies:

1. Devenez le meilleur dans un domaine spécifique.

2. Devenez très bon (dans le top 25%) à deux ou plus de choses.

La première stratégie est difficile au point de la quasi-impossibilité. Peu de gens réussirons à jouer à la NBA ou à faire un album de platine. Je ne recommande même à personne d’essayer.

La deuxième stratégie est assez simple. Tout le monde a au moins quelques domaines dans lesquels il pourrait être dans le top 25% avec un peu d’effort. Dans mon cas, je peux dessiner mieux que la plupart des gens, mais je suis à pein un artiste. Et je ne suis pas plus drôle que l’humoriste moyen qui ne fait jamais grand chose, mais je suis plus drôle que la plupart des gens. La magie est que peu de gens savent bien dessiner et écrire des blagues. C’est la combinaison des deux qui rend ce que je fais si rare. Et quand vous ajoutez mon expérience en business, j’ai tout d’un coup un sujet que peu de dessinateurs pouvaient espérer comprendre sans le vivre.

Quand j’ai lu cet article, ça m’a rappelé la stratégie que Dave Gandy a inconsciemment suivie lorsqu’il a créé Font Awesome:

«Je suis très visuel. Il y a beaucoup de designers bien meilleurs que moi. [Et même si] je suis aussi très technique [il y a aussi] des gens qui sont bien meilleurs techniquement que moi. Mais l’intersection des deux pour moi individuellement est quelque chose qui n’existe pas très souvent, et donc ça me permet de jouer sur mes forces.

Quelles sont les 2-3 compétences où vous êtes parmi les top 25%. Pourriez-vous les combiner pour créer quelque chose qui vous est unique ?

Si vous ne les avez pas encore, quelles sont 2-3 compétences que vous aimeriez développer? Pourraient-ils se mélanger pour se renforcer, même si vous n’êtes pas parmi le top 1% des performers ?

Dans mon cas, le mélange de compétences qui porte ses fruits est de savoir comment écrire et être publié dans d’autres publications, mon expérience et la recherche dans le domaine de la création de communautés et business open source, ainsi qu’une connaissance et une expérience assez profondes de la stratégie entrepreneuriale.

Chacune de ces compétence en elle même n’a rien d’extraordinaire car elles sont relativement abondante ailleurs, mais il est difficile de trouver d’autres personnes capables de fournir toutes ces compétences réunies.

À retenir:

  • Trouvez les 2 ou 3 compétences que vous avez que vous pourriez mélanger avec votre propre style, ou développez ces compétences qui vous aideraient à contribuer à des projets que vous aimez ou à développer les ambitions que vous avez
  • Développez des projets parallèles pour perfectionner ces compétences
  • Montrez activement vos projets parallèles aux autres. Une fois qu’ils vous proposent de vous payer de l’argent pour cela, vous êtes sur quelque chose que les gens veulent vraiment

Étape 1: Faites vos solutions et contribuez à des communautés ouvertes qui décollent

Revenons à Dave Gandy. Alors qu’il travaillait sur une startup différente, il cherchait un ensemble d’icônes à utiliser sur son site Web. Bien qu’il y ait quelques icônes décentes, il n’aimait pas leurs icônes de caméra. Il a donc commencé à se plaindre à l’un de ses cofondateurs du fait qu’aucune de ces icônes ne ressemblait suffisamment à ce qu’il recherchait:

«Toutes ces icônes étaient pénibles à utiliser et c’était juste beaucoup trop de boulot […] alors mon collégue m’a dit de la fermer, […] d’arrêter de le déranger et de le faire moi-même».

Gandy a donc commencé à travailler sur cette icône et a décidé de créer un set complet.

De plus, depuis plusieurs mois, il utilisait Twitter Bootstrap et adorait ça … sauf pour les fichiers PNG:

«Ils n’étaient disponibles qu’en deux couleurs, et je n’étais pas fou du design. J’ai donc décidé de faire un version pour remplacer les icônes de Bootstrap. Et comme les autres polices d’icônes ne semblaient pas toujours bien fonctionner avec les lecteurs d’écran, je voulais aussi résoudre ce problème. »

C’était une des meilleures décisions qu’il pouvait prendre. Résoudre un problème pour une plateforme qui se développait très rapidement.

Bien sûr, vous ne pouvez pas savoir à l’avance ce qui va croître de façon exponentielle, mais en étant au courant des dernières technologies, vous pouvez avoir une idée de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Et si vous vous lancez tôt dans un projet Open Source, vous pouvez en fait résoudre certains des problèmes les plus saillants que beaucoup d’autres voudront résoudre.

La grande étape suivante a été de rendre la police gratuite. Cela à rendu très simple pour que qui que ce soit puisse adopter Font Awesome et de faire l’expérience de leur qualité.

« Mais pourquoi? » vous vous demandez peut-être ?

Voici le point de vue de Dave: «Personnellement, je profite de l’open source tous les jours de ma vie. Donc, rendre Font Awesome open source a été une décision facile pour moi. »

Et, suivre ses valeurs personnelles et redonner en retour avait aussi beaucoup de sens commercialement. Cela s’est avéré être un immense avantage pour l’ensemble du projet et lui a permis d’être exposé à de nombreuses personnes prêtes à payer pour travailler sur Font Awesome.

À retenir:

  • Contribuez à des projets ouverts sympas que vous aimez et, là où il y a des lacunes, proposez des solutions
  • Partagez vos solutions en open source afin de bénéficier de l’exposition à la communauté du projet d’origine. De cette façon, vous commencerez à créer votre propre audience
  • Promouvez votre idée là où se trouvent les communautés intéressées. Dans le cas de Font Awesome, ils recherchaient des utilisateurs parmi les développeurs et les designers Web, ils sont donc allés partager leur idée sur Hacker News

Étape 2: Parlez aux utilisateurs pour trouver des moyens de le rendre financièrement viable

Grâce à la grande traction de Font Awesome, ils ont fini par entrer dans le célèbre combinateur YC. L’un des conseils qu’ils ont trouvé les plus précieux était: «Parlez aux utilisateurs. Il n’y a aucun moyen de savoir avec certitude ce que les gens veulent à moins que vous ne leur parliez ».

Simple, non?

Ils ont donc suivi ce conseils et sont allés demander aux visiteurs de leur site de remplir un sondage sur qui ils étaient et comment ils utilisaient Font Awesome. 6.000 personnes ont répondu à une enquête approfondie de 45 minutes. Une fois l’enquête terminée, il y ont retenus deux points de l’enquête: les utilisateurs voulaient plus d’icônes et préféraient le format SVG.

Apprendre que les gens paieraient pour plus d’icônes et un framework modernisé avec un format SVG a aidé Font Awesome à construire sa campagne Kickstarter et à commencer à trouver un chemin vers l’autonomie financière. Et ça, ce n’est jamais une tâche facile pour un projet open source.

Maintenant, ils ont une série d’autres offres payantes à partir de 60 $ / an pour obtenir des services supplémentaires au-delà des icônes open source. Ils offrent un service CDN dédié (un groupe distribué de serveurs pour fournir une livraison rapide de contenu Internet) pour obtenir des icônes pour charger plus rapidement des SVG modifiables, et encore plus de nouvelles icônes et packs d’icônes.

Font Awesome gagne aussi de l’argent en diffusant des annonces via le service Carbone, qui les exposent à des millions de designers et développeurs qui visitent leur site.

À retenir :

  • Une fois que vous avez du trafic, qu’il soit important ou faible, demandez à vos utilisateurs pour savoir qui ils sont, comment ils utilisent votre service ou produit, et trouvez ce qu’ils aimeraient ou quels autres défis ils aimeraient résoudre
  • Pour obtenir encore plus d’idées de comment gagner de l’argent avec un projet open source, vous pouvez trouver ici une matrice faite par Lars Zimmermann que j’aime énormément

Étape 3: Impliquer la communauté

Donc, une fois que Font Awesome a trouvé un moyen d’attirer les gens à utiliser leur service, et même à payer pour cela, quel est l’intérêt d’être open source en dehors de faciliter son utilisation?

Dans leur cas, les gens n’aidaient pas à co-développer du code ou plus d’icônes, car ils ne le permettaient pas. Mais être ouvert leur permet quand même d’obtenir la participation des personnes qui veulent aider.

Petit à petit, ils ont construit une communauté. Et parfois, il y a des gens dans cette communauté qui contribuent spontanément.

Il y a cette histoire d’un italien appelé Jeremy qui a pris l’initiative de répondre à de nombreux tickets sur Github qui s’accumulaient tous les jours et qui aidaient le reste de la communauté.

Alors Font Awesome, invite les gens à aider et à prendre soin de la communauté, à ouvrir des tickets sur les nouvelles icônes qu’ils veulent et à valider de nouveaux projets avec eux.

Lorsque vous obtenez un trafic important (dans leur cas, des millions de visites par mois et des centaines de milliers d’utilisateurs), ce type de support client peut vraiment aider une petite équipe à se concentrer sur les parties les plus stratégiques du projet.

À retenir:

  • Permettez aux gens de faire ce qui leur tient à coeur. Lorsqu’ils aident, interagissez avec eux, encouragez et reconnaissez régulièrement les bonnes actions qu’ils font. Vous pouvez même planifier un moment chaque jour ou semaine pour analyser ce qui se passe et reconnaître publiquement les bonnes actions qui se passent dans votre communauté.

Étape 4: Construisez la tribu avant d’en avoir besoin. Payez les bonnes personnes pour maximiser vos efforts. Ensuite, organisez un Kickstarter

Les gens mentionnent régulièrement Kickstarter comme un outil de validation pour les entrepreneurs. Mais cela ne pouvait pas être plus éloigné de la vérité. Votre produit doit être validé bien avant même d’envisager de créer une campagne de financement participatif.

Pour réussir dans Kickstarter, il y a une quantité folle de travail à faire avant de vous lancer, comme construire votre histoire, attirer une communauté, créer une vidéo, créer le bon produit, etc.

Et cela n’a rien à voir avec Kickstarter.

Imaginez ça. Vous préparez une fête d’anniversaire, vous vous occupez des décorations, des activités et ainsi de suite une semaine avant, et lorsque la date arrive, vous vous rendez compte que vous avez oublié de vous faire des amis en cours de route qui voulaient assister à votre fête. Alors la fête a commencé et vous arrêtez frénétiquement les gens dans la rue ou au marché et leur demandez s’ils aimeraient assister à votre fête… Qui se termine dans 4 heures et il n’y a que 2 personnes présentes!

Comme Seth Godin dit :

«Construisez votre tribu avant d’en avoir besoin, donnez à la tribu quelque chose qu’elle faites en sorte que ce soit facile pour eux de croire que cela va marcher. Kickstarter ressemble à un raccourci. Ce n’en est pas un. C’est un maximiseur. »

Et c’est aussi le genre de conseil que Font Awesome a suivi.

En 2014, une fois qu’ils ont eu leur tribu, ils ont lancé un première campagne kickstarter avec essentiellement des vidéos, du rédactionnel et des visuels faits maison. Ce premier effort a rapporté $71.000 par 732 contributeurs, ce qui est plutôt bien, spécialement pour un projet open source.

Mais compte tenu de l’immense tribu d’utilisateurs sur-fan leur service, ils auraient probablement pu faire beaucoup mieux.

Je recommande généralement à ceux qui démarrent leurs projets d’être frugaux dans leurs dépenses. Je vois beaucoup de gens qui démarre des startups courir à la faillite en dépensant tout ce qu’ils ont parce qu’il doivent avoir un logo, une vidéo ou un site Web qui ai l’air professionnel, plutôt que d’investir sur des activités qui vont leur faire gagner de l’argent . Le conseil est donc: « Ne dépensez rien à moins que des gens ne vous paient pour vos services et ne justifient ces dépenses, ou à moins que l’investissement ne puisse se multiplier et payer plus qu’il ne coûte. »

Mais une fois que vous avez prouvé que vous avez des utilisateurs qui aiment votre produit, comme Gandy l’a fait, vous devriez y aller prudemment et arrêter de courir après chaque centime en faisant tout vous-même:

«Votre vidéo est la toute première chose que les gens voient lorsqu’ils visitent votre projet. Mais les vidéos Kickstarter sont difficiles à réaliser. Il y a quelques années, nous avons lancé une campagne Kickstarter pour Black Tie, un set d’icônes. Nous l’avons écrit, réalisé, tourné et édité nous-mêmes. Et ça se voit. La qualité vidéo est mauvaise, le tout a dû être doublé parce que nous ne savions pas comment faire de l’audio, la musique de fond est tout simplement terrible et je suis terriblement mal-à-l’aise devant la caméra. C’était mauvais. Malgré cela, la campagne a levée un peu plus de 200% de notre objectif, ce qui était génial. Mais nous avons appris que nous devions travailler avec des gens qui savent vraiment comment créer des vidéos phénoménales. », écrit Dave Gandy.

Donc 2 ans plus tard, en 2016, ils ont organisé une nouvelle campagne Kickstarter. Cette fois, embaucher une équipe professionnelle. Pour trouver les bons producteurs vidéo, ils sont allés à Videopixie, une plateforme où les sociétés de production peuvent faire des propositions à votre entreprise, et ont cherché des personnes plus ciblées sur la narration de leur histoire unique que sur la technique. Ils ont fini par choisir Knox Avenue qui a livré une vidéo qui expliquait les avantages du service et qui était suffisamment drôle pour donner envie aux gens de la partager:

Cette fois-ci, la vidéo a permis à la campagne de collecter $1.076.940 auprès de 35.550 donateurs, devenant ainsi le projet software et open source le plus financé et soutenu sur la plate-forme à ce jour.

Donc, un investissement de 15.000 $, ce qui peut paraître beaucoup à mettre dans une vidéo, les a aidés à amasser $1.000.000 de plus que leur campagne précédente. C’est un retour sur investissement de plus de 66 fois plus!

Donc, si vous n’êtes pas un communicateur professionnel, faites appel à de bons professionnels pour vous aider dans vos efforts médiatiques. Mais SEULEMENT une fois que vous avez réussi à rassembler une communauté qui peut justifier de faire ce genre d’investissement.

Si vous souhaitez approfondir les détails de leur campagne Kickstarter, voici l’article où Dave Gandy explique tout.

À retenir:

  • Trouvez vos premiers utilisateurs gratuits et payants avant d’envisager de créer une campagne de financement participatif, ils vous aideront à trouver ce que vous pouvez offrir
  • Si vous avez bien fait l’étape précédente et que vous avez mis de l’argent de côté, utilisez-le pour payer un professionnel qui vous aidera à raconter votre histoire. Il y a tout simplement trop de choses à faire pendant une campagne et, si c’est bien fait, ça se paiera tout seul
  • Une fois que vous avez une tribu en délire qui aime votre produit ou votre service, utilisez le financement participatif comme un maximisateur pour lancer vos nouveaux produits et amener les gens à le financer avant de créer le prochaine projet

En résumé

Font Awesome est devenu l’un des deux meilleurs services de polices disponibles avec Google Fonts et est devenu la campagne software qui a eu le plus de succès sur Kickstarter. Voici les 5 points à retenir que vous pouvez adapter à votre projet en fonction de leur expérience.

  1. Trouvez et mettez en pratique votre mélange unique de compétences. Pas besoin d’être dans le top 1% des talents. Faites partie des 25% des meilleurs dans deux ou plusieurs compétences, mélangez-les et soyez unique
  2. Contribuer aux projets ou plates-formes d’autres personnes qui ont déjà développé leur propre public . Utilisez les lacunes dans les outils que vous utilisez pour voir comment améliorer ces projets, partagez vos solutions en open source, profitez de l’exposition face au public déjà présent dans la communauté et commencez à rassembler votre tribu
  3. Une fois que vous avez votre tribu, interrogez-la pour savoir qui elle est, ses besoins et trouver des services ou des produits suffisamment précieux pour qu’elle soit payée. .
  4. Invitez votre communauté à vous aider . Laissez-les faire ce qu’ils veulent, soutenez-les avec les outils dont ils peuvent avoir besoin, et reconnaissez et promouvez publiquement leur travail

Si vous avez fait tout cela, vous êtes prêt à utiliser une campagne de financement participatif comme maximiseur (mais pas avant) . Mettez de l’argent de côté pour payer des vidéastes professionnels, des rédacteurs et des graphistes qui peuvent vous aider à raconter votre histoire mieux que vous ne le pourriez.

Want more free tips on how to build an open and community driven organisation delivered straight to your inbox?
Signup below. (It’s 100% free. Unsubscribe anytime.)

Jaime Arredondo
Find me on:

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.